Newsletter

Sur le même thème

Visage
Tous les articles


Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

5 3 5 1

30 ans, encore des imperfections, déjà les premiers signes de l'âge !

N°647 Avril 2012
Deux femmes sur trois cumulent imperfections cutanées et rides entre 30 et 45 ans. Les Laboratoires Vichy nous ont communiqué un article particulièrement intéressant concernant ces deux problèmes qui sont liés.

À partir de 30 ans, les premières rides apparaissent. Et si l'âge de l'acné adolescente est passé, bien souvent, pour toutes celles qui ont une peau mixte à grasse, des imperfections perdurent : grain de peau épais et irrégulier, points noirs et petits boutons qui surgissent avant les cycles. S'y ajoutent deux signes de l'âge spécifiques des peaux à imperfections :

  • Les pores se dilatent : Après des années sous la pression constante d'un excès de sébum, les parois des pores se relâchent. Ils sont plus visibles en surface.
  • Le teint se marque et devient irrégulier : les marques d'acné s'ajoutent aux désordres du teint qui surviennent avec l'âge (taches pigmentaires, petites rougeurs).

 

LA PEAU À IMPERFECTIONS,
par le Dr Michel Le Maître, Dermatologue à Caen.

Caractéristiques d'une peau à imperfections après 30 ans ?

L'acné de la femme jeune est une affection très fréquente après 30 ans. La séborrhée rend la peau plus brillante, les pores sont dilatés et sont souvent le siège de petits points noirs et de microkystes. Ces imperfections siègent le plus souvent au niveau des parties basses du visage.

Évolution des imperfections cutanée avec l'âge

Sans traitement, elles évoluent par poussée jusqu'à 40 ans. Les imperfections diminuent ensuite. La séborrhée s'atténue. Les premières ridules apparaissent à la trentaine. La préoccupation des femmes après quarante ans est davantage la lutte contre le vieillissement cutané. Les rides s'accentuent, la peau s'affine et des petites taches pigmentées apparaissent.

Différences avec une peau jeune à imperfections

Les peaux jeunes n'associent pas les premiers signes de l'âge aux imperfections. La peau est plus ferme, dépourvue des petites ridules qui marquent le début du vieillissement cutané.

Causes des imperfections cutanées après 30 ans

C'est essentiellement le déséquilibre hormonal engendré par certains contraceptifs qui augmentent la séborrhée, mais aussi le stress, le tabac, la pollution, des soins cosmétiques mal adaptés.

L'IMPACT PSYCHOLOGIQUE DES IMPERFECTIONS CUTANÉES par le Dr Philippe Deshayes, Dermatologue à Caen.

Petites ou grandes, les imperfections cutanées représentent un motif de consultation fréquent. Hormis la santé de la peau, l'aspect esthétique altéré est le premier motif de consultation dermatologique. En tête l'acné, la rosacée et toutes les rougeurs faciales, les taches brunes ou blanches (vitiligo) et les cicatrices.

L'impact psychologique des imperfections

La peau est le premier support de l'image de soi. Quand l'imperfection cutanée est très «affichante», elle peut engendrer un réel complexe et conduire à la sensation de ne pas être comme les autres ; cela induit un sentiment de faible estime de soi, voire de honte ou d'exclusion. Les personnes se sentent au sens premier du terme «mal dans leur peau». Dans tous les cas, il y a une altération de la qualité de vie et l'impact psychologique négatif est puissant.

Les traitements décevants

Il existe des imperfections cutanées qui ne peuvent pas se corriger médicalement (laser, chirurgie esthétique...) ou dont les résultats sont décevants. Les troubles pigmentaires tels que taches brunes (masque de grossesse ou mélasma) ou blanches (vitiligo), les nævus étendus, les rougeurs et les angiomes de grande surface échappent parfois aux nouvelles thérapeutiques. Quant aux pores dilatés qui obsèdent tant de femmes, les traitements actuels (peelings à l'acide glycolique...) donnent souvent des résultats éphémères, quand ils ne sont pas mal supportés car irritants.

 

Un maquillage adapté aux peaux sensibles

Dès que l'on s'adresse à une peau sensible, il faut être effi cace en toute sécurité, sans risque d'allergie ou d'irritation et bien toléré, non comédogène. Dans le cas de l'acné, le maquillage ne doit pas être gras ou obstruer les pores. Il faut enfi n apporter une protection solaire efficace pour toutes celles qui subissent des interventions esthétiques en cabinet médical (laser, injections, peelings).

COMMENT CAMOUFLER LES DÉFAUTS CUTANÉS ? 
par Malka Braun, Maquilleuse Studio, Make Up Artist Vichy.

  • Commencez par appliquer une crème hydratante adaptée au type de peau de votre cliente (grasse, sèche) et massez doucement le visage, puis passez à la correction.
  • Quand la surface de la peau est parfaitement lisse, utilisez le correcteur comme une crème teintée classique. Son fort pouvoir couvrant permet une correction très effi cace avec peu de produit. Pour une correction très légère ou pour unifi er le teint, diluez avec la crème hydratante. Dès qu'il y a une imperfection de relief, en creux ou surélevée, appliquez le correcteur avec le doigt puis tamponnez, perpendiculairement à la peau, avec un pinceau large, en brosse pour bien répartir le produit. Le résultat est surprenant.
  • Dans le cas de taches pigmentaires, qu'elles soient blanches (vitiligo) ou brunes (mélasma), utilisez deux teintes de fond de teint, une nuance plus foncée sur les zones claires et une nuance claire sur les zones plus foncées et faites du «pointillisme», exactement comme les peintres impressionnistes. Appliquez en alternance les deux teintes avec le doigt puis, à l'aide du pinceau en brosse (surtout pas un pinceau biseauté), tamponnez pour fondre les deux teintes. Dans le cas de vitiligo, vous pouvez aussi appliquer dans les jours qui précèdent un autobronzant qui atténuera l'aspect laiteux de la peau et la rendra plus facile à maquiller.
  • Pour corriger les rougeurs, préférez une teinte un peu dorée (riche en pigments jaunes) plutôt qu'une teinte verte qui peut rendre le teint grisâtre ou blafard. Pour fi xer le correcteur, poudrez (toujours en tamponnant, sur les zones de correction) avec une poudre libre neutre.
  • Dans le cas d'imperfections légères et modérées, utilisez très peu de produit. Déposez une noisette de fond de teint sur le dos de votre main. Effectuez un petit mouvement circulant chauffant pour fl uidifi er la texture. Puis déposez avec la pulpe des doigts par petites touches sur l'ensemble du visage pour une bonne répartition. Étalez par lissage de l'intérieur vers l'extérieur, en estompant bien sous le nez, la bordure des cheveux, le cou. Terminez en effl eurant les oreilles.
  • Tapotez l'imperfection avec la pulpe du doigt après avoir repris un peu de fond de teint. Vous pouvez vous aider d'un coton-tige, notamment pour toutes les petites imperfections très localisées (petits boutons, pores dilatés...). Pour les cernes, effl eurez-les et attardez-vous sur le coin interne de l'oeil jusqu'à la racine du sourcil (une zone souvent gris bleuté). N'appliquez pas de fond de teint sur la paupière supérieure car si vous maquillez les paupières avec un fard en poudre, celui-ci perdrait en intensité et paraîtrait plus fade.
  • Pour le démaquillage, préférez un produit gras (lait, crème ou huile démaquillante) et massez-le bien avant de l'éliminer au coton et de le rincer au tonique ou à l'eau thermale.

 

LEXIQUE SCIENTIFIQUE

Voici le lexique de quelques défauts difficiles à vivre :

Angiome

Lésion congénitale bénigne liée à une déformation des structures vasculaires, l'angiome se manifeste par une coloration violacée de la surface cutanée. Communément appelé «tache de vin», il se traite généralement au laser ou par injection de produits sclérosants. Toutefois, en cas d'angiome profond, le traitement peut durer plusieurs années, sans garantie de résultat. On peut alors envisager une ablation chirurgicale mais celle-ci laisse souvent des cicatrices.

Couperose

Dilatation permanente et visible de petits vaisseaux cutanés superficiels, elle se caractérise par un ensemble de traits fi ns rouges ou violines, arborisés. Favorisée par certains facteurs extérieurs du type : émotions, excitants (tabac, alcool, café), grossesse, troubles digestifs, la couperose se manifeste particulièrement chez les peaux claires et fragiles. Traitée par électrocoagulation au laser ou au bistouri électrique, elle disparaît assez aisément. Toutefois, les récidives sont fréquentes.

Vitiligo

Dépigmentation partielle ou totale de la peau ou des cheveux, le vitiligo se traduit par des taches blanches sur certaines zones du visage et
du corps : contour des yeux, zones de frottements (coudes, genoux), mains et décolleté. Non contagieux, et considéré comme une pathologie
auto-immune, le vitiligo est attribué soit à des facteurs héréditaires, soit à des facteurs environnementaux. Si plusieurs traitements sont utilisés pour stimuler ou homogénéiser la pigmentation (rayonnement UV ou corticoïdes), aucun n'a réellement fait ses preuves et l'évolution imprévisible de cette pathologie s'avère décourageante pour beaucoup.

Désordres pigmentaires

Dysfonctionnement des mélanocytes (cellules sécrétant la mélanine) lié le plus souvent à une exposition solaire abusive. On traite généralement l'augmentation localisée de la pigmentation avec des crèmes médicamenteuses dépigmentantes délivrées sur ordonnance -préparations à base d'hydroquinone, de corticoïdes et de vitamine A acide (trétinoïne)- que l'on associe à l'application quotidienne d'un produit à photoprotection élevée.

Taches brunes

Ces taches dites «séniles» sont les conséquences du photovieillissement. Elles peuvent aussi apparaître sur des peaux jeunes soumises à une exposition solaire forte ou prolongée. Elles sont d'ailleurs le plus souvent localisées sur les zones les plus exposées : visage, mains, décolleté.

Chloasma (ou mélasma)

Traditionnellement appelé «masque de grossesse», il apparaît sur le visage et parfois sur le cou lors de la grossesse, sous forme de plaques d'hyperpigmentation symétriques, plus ou moins régulières et bien délimitées.

Lésions post-opérations

Peau rougie par les lasers, les dermabrasions et les peelings, hématomes cutanés liés aux rhinoplasties ou aux liftings... Pendant plusieurs semaines, les lésions post-chirurgicales obligent souvent les patients à rester chez eux le temps de la rémission complète. Ce phénomène est appelé par les praticiens «l'éviction sociale». L'application de traitements topiques apaisants ne permet pas de raccourcir signifi cativement cette période d'isolement.

Brûlure

De la peau rougie (1er degré) à la lésion totale du revêtement cutané (3ème degré), la brûlure montre la peau de façon temporaire ou défi nitive. Ayant perdu sa couche protectrice, la peau brûlée devient particulièrement sujette aux infections, il faut donc veiller à n'appliquer que des produits stériles le temps de la cicatrisation. Dans des cas très sévères, la greffe de peau peut être envisagée mais le relief cutané reste souvent altéré.

L'ACTIVITÉ DES GLANDES SÉBACÉES

Elle varie au fil de l'âge. Si elle est maximale entre 15 et 30 ans, elle se ne tarit pas après. Avec l'âge, la sécrétion de sébum diminue mais la taille des glandes sébacées augmente. À partir de la cinquantaine, on observe une diminution importante de la production de sébum.

DES PORES DE PLUS EN PLUS VISIBLES

Avec l'âge, les pores de la peau sont de plus en plus visibles. Une étude menée par cinq scientifi ques japonais, parue dans le Journal of Dermatological Science, démontre que visibilité des pores et âge sont liés.
Cette étude exclusive a été réalisée sur 198 femmes japonaises de 10 à 70 ans. Les scientifi ques ont «scanné» leurs pores grâce à un microscope confocal, qui permet, tel un sonar, d'analyser le relief, à la fois en coupe verticale et vu du haut. Ils ont ainsi démontré qu'avec l'âge, la surface des pores se dilate et devient plus elliptique. Un pic de visibilité des pores est atteint à partir de 50 ans.

92 % DES FEMMES SONT TOUCHÉES !

Petites ou grandes, les imperfections cutanées sur le visage touchent 92 % des femmes.

  • 49 % souffrent d'un teint terne (sécheresse cutanée, squames),
  • 46 % d'un teint non homogène,
  • 38 % de rougeurs ou vaisseaux apparents,
  • 39 % de taches,
  • 32 % de marques ou cicatrices.

ZOOM SUR LES COMÉDONS

Ennemis des teints nets, les comédons apparaissent dès la puberté. Ils se développent exclusivement au niveau des follicules pilo-sébacés.

On distingue deux types de comédons (aussi nommés lésions rétentionnelles), tous deux liés à l'accumulation de sébum :

  • les comédons ouverts (le sébum en contact avec l'air s'oxyde et forme un point noir),
  • et les comédons fermés (sébum retenu, boutons blancs).

Les comédons peuvent subsister à l'âge adulte (au-delà de 25 ans) et «reprendre du service» provisoirement chez la femme ménopausée. Après quoi, ils se calment. L'hypersécrétion sébacée est le facteur prédominant, mais aussi l'hyperkératinisation, au niveau de la couche granuleuse et de la couche cornée. Les cornéocytes présents au niveau des pores empêchent l'excrétion normale du sébum, ce qui induit l'apparition d'un comédon. Autre acteur du processus : la fl ore saprophyte de la peau qui vient coloniser le canal folliculaire. 

10388 Votez
Retour aux articles

Commentaires

  • Anonyme 19/04/2012
    j' ai depassé l' age de 30 shui encore en chomage , cé lébataire j'ai des problèmes ( taches brunes sechresse ) j'ai visité votre page à fin de trouver solution.......je me sens pas bien......(rose rouge rouge)
    Signaler un contenu abusif
  • Anonyme 16/12/2012
    bonjour, je voudrais savoir ou on peut on se faire cette dermabrasion par jets d'eau...j'habite BREST........Voici mon adresse mail : mevcathy@hotmail.fr
    Signaler un contenu abusif
  • Anonyme 09/02/2013
    J attend toujours une reponse concernant cette dermabrasion par "jets"" alors si quelqu un l utilise (professionnel) a brest,,, je suis toujours interessee car j ai un type de peau qui correspond a ce soin......merci pour vos reponses mon adresse mail mevcathy@hotmail.fr Cordialement
    Signaler un contenu abusif
  • Anonyme 07/11/2013
    bonjour j'ai suivie une traitement hormonal depui 2009 et se sera terminé 2014 c'est peut être a cause de ça que j'ai eu beaucoup de tahes brunes ou marron je ne sais pas mais ca me donne une autre couleur sur mon visage, et je n'aime pas , ou peut être a cause des médicament que je prend au faite j'ai le cancer du sain en 2008 est je suis guérri grâce à Dieu, je vous demande de l'aide ou de vos conseil pour enlever ses taches. j'habite à Madagascar merci
    Signaler un contenu abusif

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :