Newsletter

Sur le même thème

Esthétique
Tous les articles

Articles en relation

Tous les articles


Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°731 Décembre 2019

Numéros précédents

Les objectifs de Payot

marie-laure simonin braun, présidente de payot

Marie-Laure Simonin Braun

Payot a été racheté au groupe Puig par le fonds d'investissement LBO France fin septembre 2014, quels sont vos objectifs ?

Créer de la valeur, développer le chiffre d'affaires et doubler le résultat de l'entreprise à échéance 5-6 ans.

Quelle est votre stratégie pour atteindre cet objectif ?
Payot a pris son indépendance. Il s'agit d'abord de redonner de l'agilité à l'organisation, afin d'être plus rapide que les acteurs clés du marché.
Il s'agit aussi de mettre en place un modèle d'innovation transversale et opérationnelle :

  • l'innovation scientifique avec des actifs brevetés, une R&D intégrée et réactive. Les contraintes réglementaires imposent aujourd'hui des temps de mise sur le marché longs. Il faut pouvoir prendre des décisions rapides,
  • l'innovation packaging qui doit tenir compte des nouveaux modes de consommation et d'une volonté de croissance durable,
  • l'innovation sur nos services afin d'emmener la cliente au-delà de la satisfaction vers une expérience mémorable du soin,
  • l'innovation dans nos relations avec les clientes : co-création en intégrant la cliente dans le process de création produits, CRM,
  • l'innovation dans la formation qui deviendra plus ludique, interactive et consolidera l'utilisation du numérique ainsi que le co-apprentissage.

Nous souhaitons continuer à développer l'international où Payot a encore du potentiel de croissance et relancer la marque au Japon et aux États-Unis qui sont des marchés très compétitifs.

Il est étonnant que Payot ne soit pas développé aux États-Unis ?
Le marché américain est compliqué pour les marques de soins françaises. Nous travaillons actuellement sur le plan de lancement 2016 avec une stratégie multi-circuits inédite pour le pays.

Payot et la cabine
Payot s'inscrit en tant que créateur d'expériences et apporte aux esthéticiennes la signature du modelage aux 42 mouvements. Nous offrons aussi des produits d'une grande sensorialité pour une évasion bienfaitrice et un conseil de vente facilité.

La marque propose également un accès à tout l'univers du numérique Payot (mini-sites, vitrines pour les partenaires), Payot-Academy (plateforme de formation en ligne pour les esthéticiennes), Studio 42 (espace privilège clients) et une présence significative dans les médias sociaux.

Comment voyez-vous l'évolution de l'institut ?
L'institut doit évoluer dans la façon de recruter et de fidéliser la clientèle : prise de rendez-vous informatisée, formation e-learning et espaces dédiés propices aux expériences sensorielles.

Payot et le spa
Payot est une marque partenaire de choix pour les spas. Elle offre des soins cabine «bien-être et évasion» empreints de sensorialité et forts de la théâtralisation du modelage aux 42 mouvements. Aujourd'hui partenaire de 65 spas en France, nous souhaitons passer la barre des 100 avant la fin 2017.

Fiche d'identité Payot

  • 7 000 points de vente dans le monde,
  • distribué dans 65 pays,
  • 4 filiales : France, Belgique, Allemagne, Autriche,
  • un bureau de représentation en Russie,
  • 1 085 portes en France avec une distribution multi-circuits,

. 650 instituts et spas,
. 300 parfumeries,
. 75 grands magasins,
. 60 pharmacies.

  • CA de 27 millions d'euros,
  • 70 salariés.

Marie-Laure Simonin Braun,
la passion de la peau

Docteur en pharmacie, cosmétologue, Marie-Laure Simonin Braun est une passionnée qui oeuvre dans le secteur de la beauté depuis 27 ans ; dix ans d'expérience corporate (LVMH, J&J) et de fonctions de business développement et de marketing international. Elle a la chance de vivre le lancement du rétinol au niveau mondial.

À 35 ans, le Groupe Dessange la contacte pour créer la division produits et développer l'esthétique (200 instituts). Elle en prend en 2009 la direction générale.

En 2015, elle choisit un projet entrepreneurial et rejoint Payot en tant que Présidente dans le cadre du rachat par le Fonds d'investissement LBO France.