Newsletter

Sur le même thème

Bio
Tous les articles


Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°720 Décembre 2018

Numéros précédents

Focus sur la marque
la plus présente en institut

phyt's, la marque de cosmétique la plus présente en institut, bio, produits naturels

Comment est né Phyt's ?

Tout a commencé en 1972, lorsque Jean Paul Llopart, biologiste naturopathe, et Rosanne Verlé, esthéticienne, créent Phytal, une marque de cosmétiques naturels destinée aux esthéticiennes.

l'EVOLUTION DE pHYT'S

Phyt's a beaucoup évolué mais toujours avec l'obsession de rester fidèle à sa ligne directrice d'origine :

  • des produits certifiés bio, sans conservateur,
  • avec un vrai plaisir à l'usage et qui prouvent leur efficacité,
  • des résultats d'efficacité  incontournables pour nous et c'est suffisamment rare pour être souligné, nous réalisons régulièrement des études d'objectivation dans des laboratoires externes.
  • le marketing qui environne le produit a, lui, beaucoup évolué. Il ne suffit pas d'avoir le meilleur produit, il est impératif de donner à l'esthéticienne tous les moyens de le revendre et de faire venir des clientes. Cela fait partie des apports majeurs que l'on développe chez Phyt's,
  • la multiplication des références pour que tous les besoins de l'esthéticienne et de ses clientes soient couverts.

les différences de Phyt's ?

- La certitude de travailler avec un produit efficace parce qu'objectivé.
- La possibilité de pouvoir personnaliser à l'extrême autant le conseil que le soin professionnel, grâce à la profondeur de la gamme. Et c'est bien la différenciation que doit apporter l'esthéticienne par rapport à une parfumerie ou une pharmacie.
- Les clientes trouvent, dans les odeurs et les textures, le plaisir qu'elles en attendent.
- Les odeurs sont très adaptées, très particulières, et font que Phyt's ne ressemble à aucune autre marque !

les particularités des soins en cabine Phyt's ?

  • - Les odeurs,
  • - l'efficacité,
  • - ce système de pack comportant toutes les unidoses pour un soin cabine avec les explications. Pour une esthéticienne qui gère deux ou trois cabines avec plusieurs collaboratrices, grâce au kit de soin cabine, elle a le protocole bien expliqué pour une utilisation facilitée, le vrai coût de sa prestation et la rentabilité exacte de son action.

La conquette du marché chinois en quelques mois

Alors que l'ampoule est une forme très ancienne, la démarche est extrêmement moderne. En 2015, en seulement trois mois, nous avons multiplié par cinq notre chiffre d'affaires en Chine uniquement grâce au fait que les protocoles cabine soient présentés sous forme d'ampoules.

Pour l'esthéticienne chinoise, c'est la certitude d'avoir la juste dose d'un produit non trafiqué, non truandé, c'est la garantie de la pureté, de l'hygiène, de l'unicité et de la personnalisation pour la cliente. En allant en Chine, nous véhiculions tous nos éléments de différenciation, la présentation en ampoule était un argument parmi les autres et c'est devenu l'argument majeur pour ce pays qui sait très bien qu'un produit de qualité doit avoir une traçabilité totale. Face à la pollution et aux produits frelatés, la santé humaine est l'obsession des Chinois.

En Chine, quand ça démarre, tout va extrêmement vite. Depuis novembre 2014, nous assistons à une explosion de nos ventes, nous
ne savons pas jusqu'où cela va nous mener.

L'évolution du bio

Il faut bien dissocier l'alimentaire de la cosmétique. En alimentaire, le bio va continuer de progresser, c'est un mouvement mondial. Pour la cosmétique, les produits naturels, à mi-chemin entre le bio et la chimie, avec tout ce qu'on peut mettre dedans, vont se développer très fortement parce que cela correspond vraiment à ce qu'attend le consommateur mais il faudra toujours plus expliquer la réalité de ce «naturel».

Si on parle du vrai bio au sens où on l'entend chez Cosmébio, la seule manière de se développer sérieusement est de proposer des produits plaisir tels que le réclame aujourd'hui le marché. Le bio trouve très vite ses limites tant qu'il ne sait pas s'absoudre des conservateurs, et donc être en phase avec les attentes du marché. Le bio a beaucoup de mal à sortir du magasin bio où les qualités cosmétologiques sont secondaires.

Un message pour les esthéticiennes ?

Vous faites le plus beau métier du monde !

C'est un des rares métiers où l'on a une relation aussi privilégiée, voire intime avec une clientèle. Il y a vraiment un triptyque original
dans le métier d'esthéticienne : une cliente à la recherche d'un service, une professionnelle qui conseille et pratique un service à forte implication personnelle et enfin une marque cosmétique choisie par l'esthéticienne qui assure le lien entre les deux. Si vous prenez vraiment votre métier dans toute sa plénitude, son conseil, son service, si vous aimez rendre service à l'autre, alors vous ressentirez la chance rare d'exercer un métier passionnant.