Newsletter

Sur le même thème

Actifs
Tous les articles

Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°672 Juillet Août 2014

Numéros précédents

4 5 5 1

La cosmétique gourmande

Par Sophie MACHETEAU
N°646 Mars 2012
Un segment résolument porteur. La cosmétofood ou «cosmétique qui se mange» envahit les rayons alimentaires des magasins… La beauté est devenue une préoccupation de tous les industriels et de tous les instants.

Depuis quelques années, la frontière entre la cosmétique et l'alimentaire est de plus en plus mince. La cosmétofood ou «cosmétique qui se mange» envahit les rayons alimentaires des magasins... Des yaourts enrichis en vitamine E, Oméga 6, anti-oxydants et probiotiques qui promettent «une peau plus saine donc plus belle», des jus de fruits aux allégations cosmétiques évidentes, des infusions qui nous embellissent, la beauté est devenue une préoccupation de tous les industriels et de tous les instants.

Si la beauté vient en mangeant, nos cosmétiques se mettent à table et empruntent de plus en plus d’aliments comme actifs dans leur formulation. Non contente d’avoir une réelle efficacité, la cosmétique gourmande est une cosmétique polysensorielle qui flatte nos sens via des couleurs appétissantes, des parfums gourmands, fruités ou épicés et des textures vraiment bluffantes… N’hésitez donc pas à référencer dans votre institut des cosmétiques gourmands d’origine naturelle ou à proposer des protocoles de soin utilisant des ingrédients ou aliments bienfaisants et euphorisants pour la peau. Mais avant de les choisir, partons à la découverte de ce segment résolument porteur…

LES FRUITS ET LÉGUMES ONT LE VENT EN POUPE

Les campagnes publicitaires le martèlent : il est bon pour la santé de manger 5 fruits et légumes par jour. Au coeur des dernières innovations en matière de cosmétique, la «légumothérapie» et la «fruitothérapie» s'invitent dans les cosmétiques. De la nutrition à la cosmétique, il n'y a qu'un pas... Le retour aux sources Ces dernières années, les scientifiques ont sillonné le monde pour trouver des ingrédients végétaux exotiques, rares et précieux, utilisés depuis toujours par les populations locales. Leur rareté et leur exotisme, en plus de leurs propriétés intrinsèques, accroissaient leur attrait.

Mais aujourd'hui, avec la prise de conscience écologique qui déferle sur notre société, nous cherchons à revenir aux sources, consommer local et naturel. Les scientifiques se sont donc penchés sur les étals du marché et ont redécouvert de nombreux fruits et légumes aux bienfaits prometteurs pour la peau. En utilisant les nouvelles technologies à disposition, il est désormais possible d'extraire les actifs issus des fruits et légumes pour proposer des cosmétiques sensuels, glamour et efficaces, car fortement dosés en principes actifs, pour des résultats visibles. L'intérêt des fruits et légumes en cosmétique. Une alimentation équilibrée est indispensable pour être en bonne santé, alors il en est de même pour la peau ! L'engouement pour les fruits et légumes est parti de l'intérêt grandissant pour les anti-oxydants, essentiels dans la lutte contre le vieillissement cutané. Grâce à leur richesse en vitamines et minéraux, les fruits et légumes participent au bon fonctionnement des cellules, entretiennent la peau, stimulent le renouvellement cellulaire...

Ces ingrédients si simples, mais si essentiels rendent ainsi éclat à la peau, préviennent les signes du vieillissement cutané, fortifient les cheveux, nourrissent et hydratent l'épiderme. Alors, pourquoi s'en priver ? Petit mémo pour s'y retrouver avec les anti-oxydants.

Les anti-oxydants sont composés de 4 grandes familles :

  • La vitamine E ou tocophérol, que l'on trouve notamment dans les graines oléagineuses comme les noisettes ou les amandes.
  • La vitamine C ou acide ascorbique, que l'on trouve bien évidemment dans les agrumes mais aussi dans le cassis, la goyave, la mangue, le kiwi ou les cranberries.
  • Les caroténoïdes ou provitamine A avec :
    • la bêta-carotène (ex : carottes, poivrons, abricots),
    • l'alpha carotène (ex : citrouilles, mangues, melons),
    • la lutéine (ex : épinards, brocolis, cresson, pissenlit),
    • le lycopène (ex : tomates, pastèques, goyaves).
  • Les polyphénols avec notamment :
  • les tanins que l'on trouve par exemple dans le raisin,
  • les anthocyanes, qui sont les pigments bleu, rouge et violet des fruits rouges,
  • les acides phénoliques que l'on trouve notamment dans les pommes, les abricots,
  • les tomates, les agrumes ou le cresson.

Les 3 «IT» fruits au service de la beauté

Parmi les nombreux fruits tendance des crèmes proposées sur le marché, trois fruits semblent actuellement tirer leurs pépins du jeu !
Les raisins de la beauté Fruit sucré, riche en eau, fibres, acides de fruits, anti-oxydants (particulièrement dans le raisin noir) et minéraux, notamment le potassium, le raisin est un allié de premier choix pour la peau. Diurétique et nutritif, il offre des vertus anti-âge primées en cosmétique, grâce à la présence du resvératrol, qui booste le renouvellement cellulaire, ainsi qu'une action remarquable pour la tonicité veineuse. Le goji, la baie anti-oxydante Cultivée dans les vallées de l'Himalaya, de la Mongolie et en Chine, la baie de goji possède des vertus cosmétiques exceptionnelles :

  • Elle renforce et stimule les cellules de la peau. Grâce à ses nombreux polysaccharides, ses 18 acides aminés, et 6 vitamines (C, A, E, B1, B2 et B6), la baie de Goji possède une activité dermostimulante.
  • Elle lutte contre les signes du vieillissement cutané. L'activité antioxydante de la baie de goji permet de piéger les radicaux libres et de diminuer leur production. La baie de goji contribuerait par ailleurs à l'inhibition de la peroxydation des lipides cutanés (un des principaux facteurs à l'origine du vieillissement cutané).
  • Elle régénère et protège l'épiderme, grâce à la présence de 22 oligo-éléments et minéraux essentiels.

La Very Important Pomme

Dans la pomme il n'y a pas UN mais plusieurs actifs très précieux, pour la santé et la beauté. Elle contient notamment :

  • de nombreuses vitamines : B1, B2, PP, B5, B6, B9, E et C,
  • des polyphénols, notamment la quercétine, catéchine et épicatéchine : ces derniers luttent contre la production de radicaux libres et évitent ainsi une dégradation prématurée du collagène et de l'élastine,
  • des sucres, qui adoucissent la peau,
  • des acides de fruits dont l'acide malique : cet AHA ou alpha hydroxy-acide élimine en douceur les cellules mortes à la surface de la peau pour un effet lissant et raffermissant. Il éclaircit par ailleurs le teint,
  • une eau de constitution, qui affine le grain de peau en stimulant l'exfoliation naturelle de l'épiderme,
  • une huile végétale, huile tirée des précieux pépins de la pomme, qui, grâce à sa richesse en acide linoléique, composant majeur du sébum, nourrit et hydrate la peau,
  • des fibres qui entrent dans la composition des gommages à action mécanique.

Quel fruit, quel légume pour quel usage ?

  • Pour les soins anti-âge : acérola, cassis, canneberge, figue de barbarie, noni, tomate, raisin, poivron...
  • Pour les soins hydratants : figue de barbarie, fruit du dragon, figue, mangue...
  • Pour vos soins adoucissants : acérola, framboise, melon, pêche, banane, prune...
  • Pour les soins «éclat du teint» : concombre, camu-camu, fraise, framboise, grenade, kiwi, myrtille, poivron ...
  • Pour les soins purifiants : cresson, roquette, chicorée, camucamu, citron vert, mandarine, piment...
  • Pour les soins anti-rougeurs : cassis, fruit du chardon Marie, citron vert ...

Comment introduire les fruits et les légumes dans vos protocoles de soin ?

Vous pouvez bien évidemment concocter des préparations «minutes », telles que des purées de fruits frais, obtenues à l'aide d'un blender, que vous pourrez mélanger à du fromage blanc, des argiles ou une crème neutre. Attention toutefois à respecter des conditions strictes d'hygiène et à ne pas conserver ces préparations. Vous pouvez également utiliser des hydrolats aromatiques de fruits, comme le cassis ou le citron, du beurre de mangue pour confectionner des exfoliants ou baumes de massage et huiles végétales issus de différents fruits. Bien évidemment, vous trouverez également votre bonheur dans de nombreux produits actuellement proposés sur le marché.

LA CRÈME DES HUILES GOURMANDES

La nature vous offre une palette d'huiles végétales on ne peut plus gourmandes aux multiples bienfaits, que vous pourrez faire découvrir à vos clientes lors de protocoles de soin adaptés. Très polyvalentes, elles pourront être utilisées lors d'un protocole visage pour le démaquillage, en excipient actif pour la réalisation d'un gommage ou d'un enveloppement et pour la confection d'huiles de massage bienfaisantes. Outre la présence de vitamines, elles sont riches en acides gras essentiels, qui ne peuvent être synthétisés par l'organisme :

  • en acide oléique qui fait partie de la famille des Oméga 9. C'est le plus abondant des acides gras mono insaturés à chaîne longue dans l'organisme. Très nourrissant pour la peau, il la rend plus souple et plus douce mais aussi plus éclatante. Des huiles gourmandes riches en Oméga 9 : olive, abricot, avocat, macadamia, papaye, prune,
  • en acide linoléique qui est un acide gras polyinsaturé appartenant à la famille des Oméga 6. Une carence en Oméga 6 peut entraîner une sécheresse intense de la peau et des allergies. Au niveau cutané, cet acide gras entre dans la composition des céramides. Il participe à la reconstitution des lipides épidermiques et intervient dans la fluidité membranaire. L'acide linoléique permet de limiter les pertes hydriques de la peau tout en présentant des qualités adoucissantes et nutritives. Des huiles gourmandes riches en Oméga 6 : germe de blé, pépins de cassis, pépins de framboise, fruits de la passion, noisette, pépins de raisin, prune, noix du Brésil,
  • en acide gamma-linolénique (Oméga 3), qui en plus de maintenir l'élasticité de la peau, est largement impliqué dans les processus anti-inflammatoires : il atténue les rougeurs et calme les irritations. Des huiles gourmandes riches en Oméga 3 : cameline et soja.

LES ÉPICES ENFLAMMENT LA COSMÉTIQUE

Si l'utilisation des épices est monnaie courante en cuisine, leur utilisation en cosmétique est plus marginale et pourtant... Elles possèdent des vertus indéniables pour la peau et méritent une place de choix dans votre institut !

  • La cannelle est un excellent revitalisant : parfaite pour les peaux ternes ou matures, elle permet d'obtenir un teint plus lumineux, une peau plus tonique et améliore la circulation sanguine.
  • La coriandre est quant à elle l'alliée peau neuve. Elle permet à la peau de retrouver tonus et souplesse grâce à sa riche concentration en acide pétrosélénique, un composant du sébum.
  • Pour les peaux qui manquent cruellement de tonus, le gingembre est imbattable. Originaire d'Asie du Sud, c'est le tonifiant par excellence dans la palette des épices. Le gingembre possède deux actions uniques : tout d'abord, il permet de dynamiser l'épiderme en relançant les échanges cellulaires et en permettant ainsi la reconstruction des réserves énergétiques de la peau. De plus, son parfum subtil et sensuel en fait l'une des épices les plus invitantes à la détente. De quoi concilier soin et éveil des sens...
  • Le curcuma est aussi un excellent actif pour la peau. La curcumine possède la capacité d'inhiber l'élastase. Cette enzyme qui habituellement détruit l'élastine de la peau est responsable de l'apparition des rides et du manque de fermeté de la peau. La poudre de curcuma est donc un allié pour les peaux matures auxquelles elle redonne jeunesse et éclat. Ses propriétés anti-inflammatoires en feront également un soin très apprécié des peaux sensibles sujettes aux irritations et aux rougeurs et apaisera également les cuirs chevelus sensibles et irrités.
  • La vanille, fleuron des épices gourmandes, est quant à elle régénérante, hydratante, nourrissante et adoucissante.

LE LAIT, STAR DE BEAUTÉ

Le lait d'ânesse est, avec le lait de jument, le lait le plus proche du lait maternel humain. Très bien toléré par toutes les peaux, sa richesse en nutriments tels que les vitamines A, B1, B2, B6, C, D, E, des minéraux et oligo-éléments (calcium, magnésium, phosphore, fer, zinc...), des acides gras polyinsaturés (oméga 3 et oméga 6), des protéines et acides aminés, en fait un soin cosmétique d'exception aux propriétés hydratantes, nourrissantes et régénérantes. Utilisé pour les soins de beauté depuis l'Antiquité (Cléopâtre, Poppée, Messaline... en connaissaient déjà les vertus), il offre une dermo-tolérance inégalable pour soulager les peaux les plus sensibles (eczéma, psoriasis), ainsi que des peaux sèches, sensibles et réactives.

LES CÉRÉALES, ALLIÉES DE LA BEAUTÉ

Les céréales, telles que l'avoine, le blé, le houblon et le riz, sont intéressantes en cosmétique, grâce aux éléments nutritifs essentiels qui les composent en quantités importantes : des glucides ou hydrates de carbone présents dans l'amidon, des protéines végétales, de nombreuses vitamines, notamment du groupe B, des minéraux et oligo-éléments comme le magnésium, le phosphore et le fer. Elles peuvent être une excellente base pour des cosmétiques. Grâce à leur texture, toutes les farines et crèmes de céréales pourront être utilisées dans des recettes pour la peau comme des crèmes hydratantes, des préparations exfoliantes (pour les farines les moins raffinées) ou tout simplement pour donner un peu de consistance à un soin. Ainsi, la farine ou crème de riz possède des propriétés absorbantes, couvrantes et matifiantes, idéales pour le soin des peaux mixtes à grasses. L'avoine, très souple, viendra en aide aux peaux les plus sensibles et pourra entrer dans la composition de recettes de gommage doux.

DES GOURMANDISES DONT LA PEAU RAFFOLE

Parmi les ingrédients résolument gourmands, certains tiennent le haut de l'affiche et n'en finissent pas de sublimer vos clientes. C'est notamment le cas d'un quatuor de charme : cacao, sucre, miel et sirop d'érable.

Carrément chocolat

Si l'on devait choisir parmi tous les ingrédients «cosmétibles», néologisme né de la fusion des mots cosmétique et comestible, ce serait sans nulle hésitation le cacao, reconnu d'utilité publique pour la santé, le bien-être et la beauté. Originaire du Mexique, dans la presqu'île du Yucatan, il y a près de 2000 ans, le cacao (Theobroma cacao), doit son développement à la profonde vénération que lui vouèrent les Mayas puis les Aztèques (en 1 400 après J.C). Consommé sous la forme d'une boisson moussante (le xocoatl) accommodée d'épices, le cacao tiré des fèves, offrait sagesse et pouvoir aux fils du Soleil. Mais son usage était réservé aux plus grands d'où son nom de «boisson des Dieux» (Théo : Dieu et Broma : breuvage).

Quels sont les bienfaits cosmétiques du cacao ? Il est :

  • énergisant grâce aux sels minéraux et oligo-éléments, comme le magnésium,
  • stimulant et amincissant grâce à la théobromine et à la caféine,
  • euphorisant grâce à ses notes aromatiques sucrées et épicées qui stimulent la production d'endorphine,
  • anti-radicalaire grâce aux vitamines A, B, D, E et K qui boostent le renouvellement cellulaire, régénèrent la peau et la rendent plus douce.

N'hésitez donc pas à faire appel à cet ingrédient pour réaliser des soins minceur, anti-âge ou revitalisants... Une valeur sûre pour des cosmétiques aussi gourmands que fonctionnels. Association cosmétique : le cacao en poudre se marie à merveille avec l'argile blanche ou l'argile rouge.

Sucre de canne multi-dimensions pour une beauté intemporelle...

Le sucre de canne est un grand transformiste... À la fois plaisir, artiste, sculpteur, il est également protecteur, pour le plus grand plaisir de la peau ! Appliqué sur la peau pour l'exfolier, ou incorporé dans différents types de formules, il permet de l'hydrater, de la réparer et de l'adoucir. Mais la canne à sucre renferme bien d'autres richesses que le sucre, à commencer par des acides de fruits, des polyphénols et des minéraux qui contribuent à la protection de la peau contre le vieillissement cutané. Le sucre de canne est idéal pour réaliser des gommages gourmands 100 % naturels. Association cosmétique : le sucre de canne se marie à merveille avec des huiles végétales gourmandes, telles que celles d'abricot, de sésame ou de macadamia.

Le miel, nectar de beauté

Depuis l'antiquité, le miel, en plus de sa consommation comme aliment ou condiment, a été utilisé pour soigner, embellir la peau et embaumer les morts chez les Egyptiens. Le miel contient des glucides, de nombreuses vitamines (notamment de la série B), des sels minéraux, des acides aminés ainsi que des enzymes capables de stimuler la cicatrisation. Il favorise l'hydratation de la peau, accélère la cicatrisation et la régénération de la peau, adoucit et calme les irritations. Désormais, nul besoin de choisir entre efficacité, plaisir et sensorialité. La cosmétique gourmande, qui remplit avec brio ces trois fonctionnalités, semble encore avoir devant elle de beaux jours à couler...

Sophie Macheteau, mybeautiful rp, 22 Sente du Nord, 92410 Ville d'Avray.
Tél. 01 74 62 22 25. e-mail : Sophie@mybeautifulrp.com

289 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :