Newsletter

Sur le même thème

Corps
Tous les articles

Dans ce numéro

Tous les articles

Articles préférés

Tous les articles préférés

Les plus commentés

Tous les + commentés

N°673 Septembre 2014

Numéros précédents

3 0 5 1

Les rituels de beauté ayurvédiques

Par Sophie Meyer
Nordine Meguellati
N°638 Juin 2011
Partons à la découverte du massage pinda sveda : massage aux pochons d’herbes médicinales, le massage chavitti uzhichil : massage du corps par les pieds du praticien et le massage padabhyanga : massage ayurvédique des pieds avec le bol kansu et le ghee.

Hélas, nous nous apprêtons à terminer le dernier chapitre de notre merveilleux voyage en Inde, ce pays fabuleux regorgeant de recettes ancestrales de beauté et de bien-être, ainsi que de multiples massages méconnus, que nous avons voulu vous faire découvrir.

Pour vous guider à travers cette kyrielle de rituels tous plus savants et rigoureux les uns que les autres, et par là-même vous faire percevoir toute la subtilité et la richesse de la science ayurvédique, notre rédactrice Sophie Meyer s'est fait assister par un véritable passionné et spécialiste de tous les soins et les massages ayurvédiques, Nordine Meguellati.

Nordine Meguellati a toujours porté un grand intérêt au massage, d'abord à titre personnel et privé. Mais c'est lors d'un séjour en Inde qu'il a eu une véritable révélation, lui, qui n'avait jamais songé à en faire son métier, après de longues conversations avec son hôte et coordinateur des activités du séjour, Jayaprakas Narayanam (maître de danse Kathakali, fils d'une des plus grandes masseuses du Kerala) Nordine va décider de se consacrer totalement à cette vocation profonde. Ainsi, après deux semaines passées dans un ashram à Ullalah, district de Vaïrom, à 40 km de Kochin, en pleine jungle, dans un petit groupe de dix participants, il va quitter son travail de vendeur dans une boutique de luxe avenue Montaigne à Paris, pour commencer une formation longue et absolue.

Puis, en véritable perfectionniste, il va se lancer en participant à de nombreuses initiations aux usages ayurvédiques en Inde, avec nourriture ayurvédique à tous les repas, séances de massage, ateliers de chant carnatique et de mudras (gestuelles codifiées) tous les matins et tous les soirs. Également il va assister à de nombreuses conférences de médecins ayurvédiques, de bramanes et même d'un maître vivant. Parallèlement, Nordine Meguellati va se former à tous les rudiments du massage de bien-être, au sein de l'École des Spas et Instituts.

Il va y apprendre toutes les bases du massage ainsi que différentes techniques sur plusieurs niveaux, telles que le massage californien et la réflexologie plantaire (enseignée par Philippe Rizzo, Président d'Honneur de la Fédération Française de Réflexologie), mais aussi le massage suédois, le Amma assis, le massage lifting du visage, le massage amincissant, et le drainage lymphatique esthétique. Bien évidemment, il apprend les massages ayurvédiques, de façon très poussée, d'abord à Paris avec Rajeev Pant, comme professeur.

Puis, sous forme d'un cursus à distance pendant six mois sur douze modules à l'Ayurvéda School de Kannur, au Kerala, avant de se rendre ensuite sur place pendant trois mois, afin d'obtenir un diplôme reconnu par l'état indien, après avoir totalisé pas moins de 700 heures de formation, ce qui est considérable. Pour achever la présentation de cette reconversion professionnelle absolument exemplaire, nous tenons à vous préciser que Nordine Meguellati, grâce à sa volonté et son perfectionnisme, outre les rituels ayurvédiques et autres massages de bien-être qu'il propose en free lance avec succès, se destine également avec bonheur et enthousiasme à l'enseignement au sein de l'École des Spas et Instituts. Nous vous proposons de découvrir à présent sans plus attendre, les trois derniers rituels suivants :

  • le massage pinda sveda, un massage aux pochons d'herbes médicinales,
  • le massage chavitti uzhichil, un massage du corps par les pieds du praticien,
  • et, enfin, le massage padabhyanga, un massage ayurvédique des pieds avec le bol kansu et le ghee.

LE PINDA SVEDA

Après le soin navakizhi, abordé dans le volet précédent de notre dossier, voici un autre soin que l'on pratique à l'aide de pochons. Ceux-ci contiennent différentes feuilles médicinales comme celles d'eucalyptus, tamarin, calotropis gigantia, etc., adaptées à la constitution de la cliente et que l'on aura fait frire dans une huile de massage ayurvédique, généralement la bala, pratique car adaptée  aux trois types de doshas (voir le premier article de notre dossier). L'action combinée des feuilles et de l'huile médicinale chaude stimule efficacement les glandes sudoripares, favorisant donc l'élimination des toxines.

En préambule au soin, la cliente, en position assise jambes allongées sur  la table de soin, se voit tout d'abord donner un bref massage de la tête, puis de l'ensemble du corps, idéalement par quatre praticiens, avec une huile qui sera du même type que celle ayant servi à la friture des feuilles. Il va sans dire que si l'huile utilisée correspond vraiment à la constitution de la cliente (et donc pas une tri-doshas comme la bala), le soin n'en sera que plus efficace. Une fois le massage donné, les quatre praticiens saisissent chacun un pochon imbibé d'huile maintenu à une température convenable, et en massent la cliente, toujours assise. Comme pour navarakizhi, la cliente changera plusieurs fois de position pendant le soin, s'allongeant sur le dos, sur le côté gauche, sur le ventre, sur le côté droit puis à nouveau sur le dos pour enfin revenir en position assise. Lorsqu'un pochon n'est plus humide et/ou s'est refroidi, il est remplacé et le soin continue ainsi, jusqu'au retour à la position assise de la cliente.

Ce protocole correspond à la procédure traditionnelle telle que pratiquée en Inde, mais son adaptation aux usages occidentaux la simplifie beaucoup : allongée sur la face antérieure puis postérieure, la cliente est directement massée avec les pochons imbibés, et ce par un seul praticien. Quid du massage préparatoire ? Proposé en supplément, dans le cadre d'un package dit «complet», ce soin, dont la durée peut varier de soixante à quatre vingt dix minutes, est recommandé en cas d'excès des doshas kapha et vata, ainsi que pour les douleurs dorsales, articulaires et musculaires en général, et est surtout apprécié par la clientèle occidentale pour ses effets détoxifiants et anti-âge. En plus du bien-être procuré, il donne une peau sublime !

Cet article
est réservé aux abonnés

Pour accéder à la suite de cet article, veuillez vous identifier :

Mot de passe oublié ?

Nouveau Client

Par Sophie Meyer Nordine Meguellati

Nordine Meguellati et Sophie Meyer www.esthetiques-consulting.com

279 Votez
Retour aux articles

Commentaires

Voir tous les commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire avec votre pseudo. Si vous n’êtes pas identifié, votre commentaire apparaitra en Anonyme.
Saisissez ce code de sécurité :